Ce qu’il faut faire

Ce qui entrave l’humanité dans la quête d’une société idéale est le manque de spiritualité. Celle-ci modère les frustrations de l’individu en lui faisant relativiser ses problèmes et lui inspire le courage, la force, la bienveillance et l’optimisme nécessaire au bonheur. Elle donne aussi un sentiment d’appartenance universelle qui motive les individus à chercher l’harmonie et à s’intégrer dans une communauté, ce qui les motivent à élaborer et participer à des projets communs.
Attention de ne pas confondre spiritualité et religion!
La spiritualité est un univers invisible, fait d’émotions et de ressentis, une intuition venant d’un sens inné, un sentiment, un monde de pensées ou l’amour est le médium. Les religions sont des croyances qui sont basées en partie sur ce sens spirituel que nous possédons tous.
Mais comme le disait Platon « toute chose est d’abord une idée ». Donc la pensée et son contrôle est notre seul véritable outil. Tout ce qui est beau et merveilleux dans notre monde est l’expression de la Vie, de l’Amour, de l’Intelligence, de l’Âme en principe et dans l’Esprit.

temple

 

La philosophie sous une forme simple devrait être enseignée dès l’âge de raison. Des rituels de gratitude pour la vie pourraient être le départ d’une journée de travail ou d’étude, sans fioritures dans un esprit « zen » de respect mutuel avant de commencer une activité commune. Des poésies ou des éloges pourraient être prononcées par les participants. Je sais que pour ceux qui sont laïques où très religieux cela paraît insensé mais c’est cela qui nous manque pour être plus fraternels. Car nous avons besoin de savoir jour après jour que nous suivons tous le même principal dogme, celui du bien pour tous. « Ce que je fais pour mon bien doit l’être également pour les autres et pour l’environnement ». Voici ce que nous devrions nous dire avant d’agir. La quête du bonheur de la tribu importe plus que le bonheur d’un individu et sa liberté s’arrête là où commence celle des autres.

monde-invisible

 

C’est pourquoi un système où l’argent est l’ultime récompense, crée trop de déséquilibres et d’injustices. Personne ne veut être exploité et personne n’aime être lésé. Si le système est corrompu cela dégoutte les honnêtes gens de rester dans le droit chemin et tout le monde finit par frauder. Il faut mettre en place un système sociétal qui répartisse les ressources et valorise plus le travail et les projets communautaires que le profit.
L’État doit garder des parts dans toutes les industries vitales ;voir devenir majoritaire à la mort des créateurs d’entreprises de plus de 5000 employés et avoir des droits de préemption sur la vente de grosses sociétés. N’oublions pas que l’état c’est nous ! C’est à nous de faire en sorte que nos industries ne soient pas exportées.

Pourquoi ? Pour ensuite polluer la planète pour faire venir depuis des milliers de kilomètres des objets qu’on aurait pu fabriquer nous-mêmes. Choses qui sont faites en grande partie  aux dépends des droits des travailleurs de ces autres pays. Et tout cela pour enrichir vraiment qui ? Un millier de personnes ? Dix mille ? Bien moins que ceux qui en souffrent. C’est évident que ce système a été mis en place par ceux à qui en il profite.

Il faut également baisser les impôts sur le travail, c’est trop cher ! Et bloquer les salaires des patrons à 20 fois plus au maximum de celui du premier salaire de son entreprise, comme cela s’il veut être mieux payé il lui faudra monter les salaires minimaux, l’obligeant à partager un peu les bénéfices avec ses employés. Qui devraient également avoir des parts offertes par année d’ancienneté.

justice

Pour que la tribu humaine fonctionne bien les individus doivent majoritairement s’y sentir heureux. Les événements importants de la vie de chacun et de la communauté doit être célébrés et les étapes de la vie ritualisées. Une cérémonie de bienvenue dans le monde à la première année serait une occasion de prendre les données biométriques de l’enfant et dans le futur des diagnostiqueurs nanotechnologiques. Une cérémonie à 18 ans pour recevoir ses premières cartes, une pour le serment du citoyen…
L’être humain à besoin de chaleur et d’affection, de se sentir utile et/ou apprécié par sa communauté, il doit également être investi dans des projets tout au long de sa vie pour exprimer sa nature habile et ingénieuse. Il doit pouvoir pourvoir à ses besoins de tous les jours, participer aux décisions de sa communauté, être protégé, écouté, conseillé et avoir la certitude que les institutions défendent ses droits, lui rappellent ses devoirs aussi mais lutte contre les privilèges, les escroqueries, la tyrannie et l’injustice.

Sur quelles bases développer une société plus juste pour tous ?
Il faut l’engagement honnête de chaque membre de cette société mais comment faire pour qu’il n’y ait pas d’abus ou méprise du système. Une des premières choses serait de demander à l’individu lorsqu’il a atteint sa majorité s’il veut être un citoyen du système. Avoir la nationalité ne suffit pas, il faut prêter serment de respecter les lois, et d’accomplir ses devoirs pour avoir ses pleins droits.
Ensuite grâce à des citoyens responsables nous n’aurions plus besoin de payer une classe politique, nous pourrions mettre en place des systèmes de contrôle et d’accompagnement, ce qui créerait beaucoup d’emplois, et permettrait de tordre le cou au désœuvrement et à la fraude en tout genre.

chambre

Nous devrions également dépoussiérer et simplifier certaines de nos lois afin de compiler un code civil universel. Ne pas commercialiser des produits qui sont nocifs pour la santé des humains de la faune ou de la flore. Ne pas construire des machines qu’on ne sait pas arrêter…
Même ceux qui ne croient pas en un être suprême ou à la vie après la mort doivent admettre qu’ils préfèrent léguer un monde paisible à leurs descendants. Il est impossible d’avoir une société stable dans un monde où les armes mortelles sont en vente libre. Elles ne devraient pas être nécessaires même dans les endroits sauvages, on peut avoir des fusils à fléchettes ou inventer des balles soporifiques… On a assez tué d’êtres vivants…

Comment faire pour que l’homme cesse de tuer ?
Il n’y a qu’un moyen de faire une paix durable et éviter des guerres civiles avec des zones rouges et vertes… Panser toutes les plaies de l’humanité, la faim, l’injustice et restaurer la liberté pour tous et toutes. Développer le niveau de vie et l’accessibilité dans les grands bassins des habitats humains comme le bassin méditerranéen et le projet Schiller. (beau projet de développement sauf pour le nucléaire)

Qu’est-ce que l’homme ? Somme-nous un individu ou le membre d’un clan, d’un pays, d’une race, d’une religion, d’un continent, de la planète ? Où ne sommes-nous pas tous simplement de la même essence… de la même substance ? L’Esprit. L’amour et l’empathie nous distinguent, notre nature est bienveillante à la base mais la crainte, l’ignorance et l’arrogance nous poussent parfois à des actes stupides et désespérés.

celebrations

Voici donc énoncé ce qu’il faut éliminer : les craintes, l’ignorance et l’arrogance.

Les craintes sont soit dû à l’histoire, aux croyances erronées, soit au contexte présent ou à un endoctrinement négatif, mais au fond elles sont souvent dues au sentiment d’abandon face à la pauvreté et la tyrannie. Pour lutter contre les endoctrinements négatifs on pourrait créer des « Maisons du Monde » dans toutes les grandes villes du monde où des cours de langues ou d’expressions artistiques étrangères seraient enseignés gratuitement. Les jeunes qui le souhaitent, pourraient choisir un tuteur d’un autre pays et garder le contact via internet. Pour vaincre ses peurs il faut également répondre localement aux besoins urgents qu’ils ont et ensuite les aider pour que leurs perspectives soient meilleures.

L’ignorance est combattue par l’éducation qui doit être gratuite et accessible pour tous et toutes partout dans le monde. Il faut faire plus de cours audiovisuels et par internet.

L’arrogance vient de l’isolationnisme, il faut que les jeunes de tous les pays voyagent et se fassent des amis partout. Les transports au niveau mondial pourraient être gratuits la dix-huitième année. Les maisons du monde s’occuperaient des transits et de coordonner les cours ou ateliers que les jeunes majeures pourraient donner au cours de leurs périples.

Quel être humain digne de ce nom peut laisser crever de faim un autre homme à ses pieds ? Il est impératif de restituer un équilibre au niveau mondial rapidement, car le capitalisme libéral va nous plonger dans le chaos, c’est un miroir aux alouettes qui veut faire croire au nanti qu’ils vont devenir super riche alors que ce n’est pas le cas pour la plupart d’entre eux et en tout cas ce n’est garanti pour leurs descendants puisqu’il y a de grande chance que cela finisse dans les mains d’un seul homme si on va au bout de ce système. Lorsque nous serons fiers de nos actions et non plus de nos possessions l’humanité sera arrivée alors à un tournant de son histoire.

picsou

La Société idéale, serait un assemblage de communautés régies par les mêmes lois avec des règlements intérieurs qui peuvent être différents (ex : horaire de magasins…). Leurs devoirs seraient d’offrir la possibilité aux individus d’exprimer complètement leur nature et leurs aspirations. Mais en échange du statut de citoyen (indemnité chômage, transports régionaux, soins et éducation gratuite), l’individu doit s’engager à remplir des obligations administratives et politiques.
Car pour éviter la corruption et surtout les dépenses, le système n’a pas besoin d’avoir avec les technologies actuelles, d’hommes politiques professionnels. Nous avons besoin de bilan et d’expertises dans chaque domaine, puis par forum des propositions et hebdomadairement un vote des citoyens pour choisir les actions, budgets ou lois à mettre en place. Il faut moderniser la gestion administrative des organismes de l’état et de leurs antennes. Réduire l’accueil, généraliser les cartes à puce et la reconnaissance biométrique. Avec les nanotechnologies nous pourrons avoir des identificateurs à l’intérieur du corps voir des GPS pour les enfants qui pourront être désactivés à la majorité.

Malgré la révolution, la démocratie n’a pas totalement aboli les privilèges qui sont encore convoités à notre époque. Pourquoi ? Est-ce vraiment dans la nature humaine ? Le fruit d’un manque de morale ? Ou le signe que le système politique et commercial actuel n’est pas le bon ?

La corruption vient souvent s’incruster au niveau des intermédiaires, donc il faut supprimer les intermédiaires entre la volonté du peuple et l’exécutif.

L’exécutif serait un gouvernement de ministres avec des porte-paroles. Ils seraient chacun élu par le peuple pour un ministère bien défini qui aurait comme mission d’une part de transmettre et de faire d’appliquer les résultats des votes par les administrateurs et d’autre part de proposer nouvelles directives ou les lois. Ces propositions de loi seraient débattues sur un forum internet réservés aux partis politiques. Un programme permettrait à la fin de la semaine de synthétiser les contres propositions afin de proposer si possible d’autres choix pour le vote des citoyens. Un forum du peuple sera également consulté pour dégager les tendances et s’inspirer de ses idées quand les parties n’en proposent pas de populaire. Dans la mesure du possible les propositions de loi seront résumées à trois phrases maximum, avec des subdivisions possibles.

elus

Les maires et les élus régionaux eux, éliraient le porte-parole du gouvernement ou président qui aurait la tâche de répartir les budgets entre les ministères, de gérer les passerelles interministérielles et de représenter le pays. Si le pays qui change de système est un état membre de l’Europe, le président serait obligatoirement élu par les parlementaires Européens aussi. Car il serait le garant de la continuité des décisions prises par le parlement Européen.

Ce que je propose ici est une ébauche… mais la suppression de la chambres des députés et du sénat est nécessaire. Ce sera une économie énorme et en plus on démonte un système plein de privilégiés.

Les citoyens voteront hebdomadairement via internet pour choisir les lois et les amendements. Le contrôle de conformité par rapport à la constitution et aux directives européennes doivent être faites avant le passage au vote. Et s’il y a conflit les parlementaires européens doivent trancher. Donc les parlementaires européens sont ou vont devenir par le fait les vrais députés de notre pays. Il faut comprendre cela pour bien choisir ces élus. En effet le taux de participation aux élections Européennes est bas en cette année 2015. Cela montre à quel point les gens n’ont pas compris combien ils se sont engagés en disant oui à l’Europe. Revenir en arrière et sortir de l’Europe est la dernière chose à faire, car à terme c’est vers une fédération mondiale que nous tendons. Comme une rivière qui coule vers la mer, certains passages ou transitions sont obligatoires.

agora2

Le système démocratique actuel incite les gens à se désintéresser de la politique, surtout les jeunes. Car en élisant un représentant ils ne prennent pas le temps de réfléchir par eux-mêmes, leurs déceptions les menant souvent à renier ceux en qui ils avaient des espoirs. Les hommes politiques sont mitraillés comme des stars et les gens choisissent leurs élus sans véritablement lire les programmes… Cela infantilise une grande partie la population qui ne voit pas les problèmes d’un point de vue objectif. Souvent ils choisissent un camp politique juste pour des promesses qui les arranges financièrement ou les confortes dans des attitudes d’autruche ou d’enfant qui ne veulent pas grandir. Comme la xénophobie est utilisée par l’extrême droite à tort ! Ce n’est pas bien d’être raciste, intolérant et de freiner les pieds au progrès de la tolérance car le Bien finis toujours par gagner. On ne peut pas remonter le temps…

Ne donnez pas de pouvoir à un homme donnez du pouvoir aux idées et soyez courageux un monde meilleur ne se fait pas sans des citoyens meilleurs et plus responsables.

Pour qu’une véritable agora du peuple prenne les décisions et fonctionne, chaque citoyen doit donner son avis via internet sur les sujets où il est habilité à voter. ( en fonction des goûts et de l’intelligence du sujet). À la majorité où vers 25 ans au plus tard il faudra prêter serment de respecter les lois, et d’accomplir ses devoirs pour avoir ses pleins droits. Si tous les citoyens respectent les règles, les impôts sur les salaires pourront être supprimés. Seuls des impôts sur le profit et des impôts indirects bas seront nécessaires pour financer les régions. Trop d’impôts et trop de démarches administratives tuent le désir d’entreprendre.

L’homme a le droit à l’autodétermination mais il a aussi la responsabilité des autres êtres vivant dans son environnement, il ne doit pas les exploiter de manière cruelle ou industrielle. Nous avons le devoir de préserver la nature et de faire du développement durable. Il faut également revoir notre manière de manger et de traiter les animaux, nous sommes encore trop barbares…

L’humanité doit être considérée comme une chaîne de solidarité entre chaque individu, les projets participatifs doivent tenir une plus grande place. Il faut récompenser le volontariat et les missions humanitaires par des cérémonies de récompenses, le lauréat pourrait voir son œuvre raconté en film par exemple… Chaque personne doit être suivie et avoir un référent social. Nous pouvons être plus efficaces en incluant toutes les personnes, handicapés, malades ou seniors qui ont envie de participer, beaucoup d’activités peuvent se faire depuis un ordinateur avec internet, pour ceux qui ont du mal à se déplacer. Si nous sommes plus nombreux à travailler, nous pourrions passer moins d’heures par jour à travailler et tout le monde aurait un salaire. Et qu’il y ait une oreille compatissante, une parole apaisante et une main tendue vers quiconque en a besoin. Créer de nouveaux métiers de services, d’accompagnement, de coaching… Il faut lutter contre l’isolement, la pauvreté et l’ignorance.

L’humanité va commencer une grande aventure d’exploration, mais avant de s’envoler vers de nouveaux soleils il faut que nous mettions de l’ordre dans notre manière de gérer la tribu. L’homme de par sa nature curieuse et ingénieuse est fait pour explorer l’univers immense et peut-être même infini. Nous ne sommes donc pas au déclin de notre civilisation mais à l’aube d’une ère totalement inédite.

Même si les médias nous parlent surtout de ce qui va mal, l’humanité progresse vers le bien.

Ainsi il faut clairement énoncer les objectifs de l’humanité :

  1. Préserver notre espèce
  2. Donner des chances équitables pour chaque individu dans toutes les communautés
  3. Explorer, découvrir et comprendre plus…

 

I Préserver notre espèce
evolution

  1. STABILISER LA SOCIÉTÉ
    Mettre en place un système sociétal plus juste qui garantisse l’égalité de tous les individus et une plus juste répartition des richesses. Plus de justice sociale permet d’avoir une société stable. Pas de président mais des portes paroles. L’agora sur les réseaux, pas de députés, mais des administrateurs, exécutants de la volonté exprimée par référendum hebdomadaire.
  2. NE pas GARDER TOUTE LA TRIBU SUR LA MÊME PLANÈTE
    Mettre un maximum de moyens dans des projets ambitieux d’explorations spatiales, intensifier et financer les recherches dans tous les domaines, développer des colonies. Créer via internet une plate-forme de développement d’idées où les scientifiques, les entreprises et les personnes ayant des idées puissent participer à l’élaboration de projets ou de produits, permettant également de faciliter l’exploration spatiale.(enseigner l’astronomie et la philosophie dès la dixième année de l’enfant et sans doute d’autres matières.)
  3. FAIRE FACE AUX MENACES NATURELLES
    Sécuriser notre système solaire et poster des laboratoires sentinelles(en plus de l’ISS). Relier les compagnies ou agences d’états spatiales (comme l’ont proposé les Russes) en une assemblée décisionnelle pour les cas planétaires. Il faudra légiférer sur la répartition des zones d’exploitation dans notre système. Puis sur les mondes que nous atteindrons. Donc nous aurons besoin d’un organisme mondial pour gérer aussi bien les menaces venues de l’espace que les catastrophes naturelles et gérer les permis d’exploiter ou de coloniser. Car un pays seul ne doit pas partir en exploration trop loin sans accord avec les autres pays membres car s’il est coincé ou en difficulté il sollicitera de l’aide des autres pays possédant des vaisseaux. La notion de distance est relative à la vitesse de déplacement qui va certainement être de plus en plus rapide au fur et à mesure des avancées technologiques.
  4. ÉCOLOGIE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
    Réguler l’activité humaine pour un impact minimum sur le peu de nature sauvage restant. Stopper l’exploitation forestière en Amazonie et en Indonésie, en faire des sanctuaires. Financer des brigades bien équipées de surveillances mondiale, pour arrêter les déforestations sauvages et le braconnage d’espèces protégées. (utiliser des drones de surveillances)
    Aider financièrement les pays comme le Costa Rica qui font des efforts pour protéger la nature exceptionnelle qu’ils ont. Créer plus de « parcours nature ». Enseigner l’étude environnementale dès dix ans avec exploration de la faune et la flore régionale. Implanter des éoliennes à eau dans les zones arides et faire de la culture verticale, faire moins de bœufs. Inciter les individus ou les familles à cultiver un coin de légumes pour leur propre usage. Manger plus de protéines végétales et ne pas faire d’exploitation d’animaux de manière industrielle. Les animaux ont le droit d’être heureux avant qu’on écourte leur vie pour être mangé !
    Trouver des nouveaux matériaux de construction qui ne nécessitent pas de sable. (il est non renouvelable!)
    Construire plus souvent en sous-sol et créer des villes sur la mer, faire des complexes autonomes énergétiquement. Faire des véhicules individuels flottants qui ne nécessitent pas de routes en surface, justes des bornes GPS magnétiques. Faire plus de canaux pour transiter les marchandises. Et créer des ballons, zeppelins améliorés ou barges propulsées par des voiles solaires.
  5. CONTRÔLER LA DÉMOGRAPHIE ET L’ÉMIGRATION
    Avant l’expansion spatiale il faut réguler les naissances. Voir créer un permis de parents. (attention sans dérive vers l’eugénisme). Cela consisterait un enseignement de base de psychologie de l’enfant avec un contrôle des acquis, pour vérifier qu’il n’y aura pas de maltraitance par ignorance et que la personne ait suffisamment compris son rôle de parent avec également dépistage d’alcool et de drogue et vérification du lieu de vie. Le refus du permis, sauf pour folie incurable ou déficience mentale grave, ne pourra pas être définitif. Par contre il faut plus encourager les familles nombreuses, surtout dans les zones déjà trop denses. Les filles-mères n’auront la garde complète de leurs enfants qu’une fois leurs études terminées.
    Il vaut mieux assimiler pour l’instant les émigrants des pays pas encore bien développé, car c’est dans ces pays que l’on pourra préserver le mieux la nature si on absorbe leur surplus de naissance jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment développés pour faire le contrôle de natalité chez eux. De plus si son pays s’est modernisé pendant qu’il travaille ailleurs, l’émigrant aura plus de raisons de rentrer chez lui contribuer à la réussite de sa communauté. Personne n’a envie de retour « dans le passé »! L’aide au retour au pays pourrait être piloté par des centres d’aide au développement du tiers monde ; centres où seraient regroupés les associations et l’état.
  6. LIBRAIRIE GÉNÉTIQUE FAUNE FLORE ET HUMAIN
    Créer une banque génétique mondiale (échantillon très petit juste pour l’ADN) avec une bibliothèque qui répertorierait les espèces au fur et à mesure, elle regrouperait les études de tous les chercheurs et serait reliée à des organismes comme Svalbard, la F.A.O.IPGRI, le PNUD, l’INRA, et les Fondations Rockefeller et Ford… Des chercheurs prévisionnistes éditeraient des rapports résultant des recherches et vulgariseront les explications pour que leurs publications et leurs recommandations soient utilisables par tous.
    En Afrique il faut un gros coup de main, on pourrait faire des villes sur pilotis, des dômes ou des pyramides qui auraient de grandes baies vitrées d’où on pourrait regarder la vie sauvage sans être inquiété avec des terrasses pour les cultures. Ces citées seraient connectées par des trains suspendus. Encourager et financer des projets écologiques sur toute la planète et donner du pouvoir pour imposer les réformes aux pays polluants. Développer des énergies propres comme le moteur magnétique qui n’a besoin que d’une impulsion de 12 volts pour être lancé indéfiniment (l’attraction magnétique dure environ 400 ans).
    À terme il faut se débarrasser des centrales électriques (elles sont laides en plus) et chaque secteur devient autonome. Un calcul doit être fait entre le vent, l’ensoleillement et la consommation par logements. Mais plusieurs maisons reliées entre elles suffiraient. Le solaire, l’éolien, les nano-fibres réactives et les ondes… on a pas tout exploité comme moyen de créer de l’énergie… y a des gens qui inventent des trucs extraordinaire tout les jours…
    Je ne les connais pas tous…

L’idée d’unir nos forces est la pensée maîtresse derrière la plupart de ces projets.
Et c’est cela qu’il faut faire.

II Donner des chances équitables pour chaque individu dans toutes les communautés

ages-de-la-vie

  1. LA LOI
    Un code de lois identiques et simplifiés pour les pays qui adoptent la techno-démocratie EX tout produits nocifs pour la santé ne peut pas être manufacturé.
    Une application serait donc que le tabac ne serait en vente que sur le marché comme plante vivante ou séchée mais ne serait plus manufacturée. Donc personne ne se ferait de l’argent sur des produits cancérigènes ou quelques problèmes de santé qu’un produit manufacturé pourrait susciter. De même les produits chimiques seront interdit dans le traitement des cultures. (On peut surélever les champs s’il le faut mais il y a d’autre moyens de faire une agriculture durable.)
  2. LIMITER LA CIRCULATION DE MARCHANDISES LONGUES DISTANCES AUX MINIMUM
    Exceptée pour certains produits rares, chaque région géographique doit produire sa consommation de base.* Cela va être une étape indispensable pour deux raisons : baisser la pollution et faire revenir un équilibre dans l’emploi mondial qui serait déjà en meilleure posture si la Chine adopterait un code du travail national juste. Il ne faut pas mondialiser la fabrication d’objets car chaque région à son originalité qu’il serait dommage de perdre à force d’une concurrence écrasante de production de masse. Surtout que nous sommes également capable de recycler. Et bientôt de produire toutes sortes d’objets en petites quantités grâce aux imprimantes 3D.
  3. EDUCATION
    investir plus d’argent dans l’éducation et l’accompagnement périscolaire. Développer des réseaux pour les habitants éloignés. Contrôler que tous les enfants du monde reçoivent une bonne éducation.
    Créer des bornes du savoir dans les zones reculées, machine connectée qui permettraient d’accéder à toutes sortes d’enseignements et d’informations dans toutes les langues usitées. Elles pourraient aussi donner l’accès à des services d’urgences, analyser l’eau ou toute autre matière. Voir aider à la survie en cas de catastrophe naturelle; rôle parfait pour les premières IA. On pourrait les tester en Europe dans les camps de roms ou dans les zones dévasté par la guerre.En Europe on a surtout besoin de développer les cours audiovisuels qui permettent une meilleure mémorisation. Et de valoriser aussi les les savoir-faire en proposant des ateliers l’après midi. Ils auraient le choix de découvrir et de mener des activités soit sportives, artistique, manuelles et à partir de 8 ans de participer à des projets spécifiques (atelier environnement, robotique, informatique…). Les cours audiovisuels peuvent être suivis par plus d’élèves en même temps ou de chez eux via internet lorsqu’ils sont souffrants. Les ateliers eux nécessitent un maximum de 12 à 15 participants. L’enseignant ne fait pas que transmettre un savoir spécifique, il transmet aussi un code moral et une bienveillance qui est indispensable à l’enfant . Il ne peut pas faire de discipline. L’enfant trop turbulent étudieras chez lui jusqu’à ce que l’ennui le force à rentrer dans le rang. Où si il récidive, il sera placé dans un groupe de soutient plus petit avec un psychologue en plus du professeur.
  4. RITUALISER LES ÉTAPES DE LA VIE
    Baptême civil la première année, cérémonie de bienvenue au monde. Cérémonie de la majorité soit uniquement civil en s’appuyant sur la philosophie soit avec également l’enseignement d’une religion, remise des premières cartes, début de l’année de voyage avant l’université. Vers 25 ans serment d’allégeance, remise du N° de citoyen votant et des cartes d’affiliation.
  5. EMPLOI SENIORS ET RETRAITES PERSONNALISÉES PROGRESSIVES
    Prévoir des emplois senior et faire un système de décrochage progressif avec transmission du savoir. Surveillance de santé du travail renforcé après 55 ans. Et possibilité de retraites anticipée pour maladie due au vieillissement ou à l’usure.
  6. ROBOTIQUE
    Développer des robots pour les taches ingrates ou rurales. Notamment pour de la culture verticale.
  7. FAVORISER LES ETUDES LONGUES ET LES RECHERCHE UNIVERSITAIRE
    repousser l’age légal du travail à 18 ans et inciter les jeunes à faire des longues études avec tiers temps en entreprise. Ceux qui ne suivent pas d’étude (apprentissage compris) entre 16 et 18 ans devront faire un service militaire ou civile volontaire en attendant leur majorité.
  8. GÉRER LES ADOS DIFFICILES
    Créer des centres d’hébergement pour adolescents (si nécessaire pour réussir les études)
  9. MAINTENIR UNE COHÉSION SOCIALE
    organiser régulièrement des fêtes, des jeux et des manifestions culturelles. Voir des loteries de citoyen méritant où ils pourraient gagner des voyages comme représentant officiel de leur région.
  10. N’OUBLIER PERSONNE
    chaque personne doit avoir un référent social.
  11. COMITÉ DE QUARTIER SUBVENTIONNÉS
    chaque quartier doit avoir un comité qui doit visiter tout les immeubles et signaler les problèmes que ce soit matériel ou humain. Voir gérer les robots nettoyeurs.
  12. TRANSPORTS
    développer les transports en commun non polluant et gratuit
    Remplacer le fret aérien par avion par un mode moins polluant comme des dirigeables ou des voiles solaires.
  13. SANTE
    système de soins gratuit payement par carte d’assuré délivrée au serment d’allégeance.
  14. SPORTS
    Infrastructures sportives gratuites avec participations des associations sportives à l’organisation des plannings
  15. PAPIERS ADMINISTRATIFS
    regrouper tous les accueils des administrations dans les mairies, limiter l’accueil du public et faire des bornes pour les cartes à puce qui seront étendue à tout les documents officiels : carte d’indenté, passeport, dossier médical, permis de toutes sortes, cartes professionnelles.
    Ces bornes auront la reconnaissance biométrique et pourront traiter la plupart des cas.
  16. REFORME PÉNAL
    Changer les peines des criminels et créer un statut spéciale. Pour les délits mineur comme le vol et pour les premières fois un bracelet électronique avec couvre feu, ensuite si il récidive, le condamné serait envoyé après formation sur un autre continent pour travailler sur des projets de coopération et d’aide au développement, pour faire des écoles des routes ou des fermes. Pour les jeunes de moins de 25 ans toute sortes de formations qui puissent leurs permettent de trouver leurs voies. Pour les récidiviste d’actes violents il faut trouver une réponse médical peut-être ? Abaisser le niveau de testostérone ? Ce sont presque toujours des hommes… Ou on les envoies faire des boulots dangereux…sur les mines qu’on aura hors planète. Ce que je vais dire maintenant va sembler très dur mais je pense que concernant les pédophiles et les violeurs récidivistes qui ne prennent pas leurs traitements, ils devraient être émasculés.
    C’est le manque d’empathie qui pousse les gens à commettre des crimes, donc il faut les mettre dans des situations plus primitives de survie pour qu’ils apprennent la solidarité et la gratitude. Ces situations peuvent être misent en place par des psychologues, lors de missions qui lorsqu’elles sont bien menées par le groupe donne des jours de liberté en plus. Les peines doivent reconstruire la personne pas l’endurcir et la rendre amère. Même si il ont fait de mauvaises choses il faut réveiller l’empathie du sujet et l’aider à trouver sa place dans la société. Il faut donc un référent sociale et un thérapeute pour faire son suivi et l’agent de probation qui lui fait la passerelle avec l’administratif. D’une manière générale mieux vaut éviter d’enfermer les gens, par contre il faut guérir la raison qui les a poussé au crime. Beaucoup des criminels ont un QI bas et un mauvais entourage (pauvreté, problème mentaux, drogues, alcool), donc il n’ont pas de bonnes cartes en mains et ont besoin d’être encore plus épaulé que les autres.
  17. LA PROSTITUTION
    Ne dit-on pas que c’est le plus vieux métier du monde?Depuis des siècles cette pratique dégradante se poursuit sans qu’aucune législation ne puisse rien y changer. Que peut-on faire pour sortir les individus de cette perdition ? En l’interdisant? En la réprimant?
    Incitant alors le milieu de la prostitution vers plus de clandestinité, et donc moins de contrôle et de possibilités d’intervention en cas de dérive. Combien de filles sont rackettées, violées et battues, parce qu’elles doivent se faire plus discrètes ? Cela même sans compter sur le stress du client, qui du coup se protège moins … ou profite de l’ambiance pour un laisser-faire insalubre qui favorise le développement des MST et du sida.
    Que la société soit franche avec ses maux. Faut il légaliser la prostitution ? Lorsque je pose cette question à mes amis, ils sont choqués… Car ils pensent à Amsterdam et aux vitrines. En effet, n’est il pas insultant pour une société qui se veut évoluée, de présenter des êtres humains en tant que produit commercial ?
    Bien entendu légaliser la prostitution ne doit pas signifier la promouvoir. Légaliser la prostitution apporterait des possibilités de contrôles, mais aussi d’orientations sociales, qui permettraient aux individus désespérés qui font commerce de leur physique pour sortir de leur misère. Le racolage n’est pas souhaitable, ni pour eux ni pour le bien-être de la population. Aussi, la perspective de mettre en place des hôtels « autorisés », avec la présence d’un agent de l’état, en charge de rapports réguliers, et qui tenterait d’orienter les prostituées vers des plans d’insertion professionnelle et sociale serait préférable. Cette solution permettrait de sérieusement battre en brèche l’activité des proxénètes.
    Un contrôle sanitaire pourrait s’exercer, ainsi qu’ un suivi psychologique; grâce au taxes perçues, la reconversion des personnes à la dérive pourrait être envisagée. Je souhaiterais vraiment que chacun d’entre nous apporte plus de compassion pour ces jeunes personnes. Les ignorer, ou les déconsidérer, montre bien peu d’humanisme et de tolérance. Peut-être que la solution du problème doit commencer dans nos têtes ? Dernière chose, mais significative : on s’interdirait toute pratique publicitaire à la devanture de ces établissements car il s’agirait de contrôler la prostitution (en vue de la restreindre) et non de la promouvoir. A long terme c’est l’attitude des clients qu’ils faut changer pour que la prostitution disparaisse.Les impôts récupérés par l’état financeraient le système d’aide et de soins. Il n’y a pas que des filles de l’est ou des africaines, parfois il y a des française… et si c’était votre enfant ? …
  1. LA DROGUE ET L’ALCOOL
    Ce serait se voiler la face que de croire que les hommes vont cesser de vouloir se plonger dans des états différents. Que ce soit pour faire la fête ou se détendre pourquoi l’interdire ?Au vu de la dangerosité de l’alcool, la marijuana devrait l’être légal aussi. Mais la vente de tabac et d’alcool doivent être beaucoup mieux contrôlés. Ceux-ci devraient être vendus uniquement dans des magasins/bar spécialisé qui grâce aux relevées biométrique (en attendant une carte à puce relié au dossier médical suffirait) sauront si vous êtes habilité à en acheter. Pour cela il faudra avoir plus de 21 ans, ne pas avoir de maladie grave ou l’alcool et le tabac seraient proscrit, ne pas être déclaré comme irresponsable par le docteur référent, ne pas avoir été arrêté plusieurs fois dans l’année en état d’ébriété sur la voie publique, ne pas avoir été contrôler positif à un alcootest ou eu un accident de la route après avoir bu depuis trois ans.
    Dans un premier temps favoriser le vapotage, à long terme ne plus commercialiser du tabac.
    L’objectif à long terme est de créer des drogues de loisirs (effet euphorisant et désinhibiteur) uniquement consommable dans des lieux dédiées. Drogues de synthèse qui serait étudiées pour ne pas être dangereuse pour la santé et non addictives. Donc il faudra désigner des drogues légères sans conséquences sur le développement physiologique ou mental des jeunes au début du changement de politique, à terme rien avant 21 ans. Mais le mieux serait de développer des loisirs plus sains. Des concours…on peut faire encore beaucoup de choses pour distraire les gens, mais il faut surtout aider les individus à s’investir dans des projets qui les passionnent. Car lorsque l’on peut réaliser ses rêves on a moins de raisons de vouloir être dans un état second.
  2. MIGRATIONS
    L’édification de la société passe inéluctablement par des prises de conscience, puis des crises morales. L’humanité est comme un cheval fougueux, il ne faut pas laisser la peur dominer pour pouvoir le conduire.
    Nous tous qui respirons le même air, avons des défis planétaire auxquels les générations suivantes vont êtres confondus avec encore plus de force qu’à présent. Nous ne devons pas laisser la xénophobie nous aveugler, nous sommes « Terriens », et nos yeux se tournent vers les étoiles. Nous devons trouver des solutions pour le développement, l’environnement, et le partage des ressources et du savoir.
    Les dirigeants politiques font souvent passer leur éthique en premier, oubliant souvent que le but est non pas de conformer l’individu à une morale ou dogme précis mais trouver des solutions pour que chacun puisse s’épanouir.
    Le concept même du progrès vers lequel tend malgré tout notre civilisation, est une idée du bien en expansion .
    Nous ne pouvons pas nous replier sur nous même et oublier les drames qui se passent dans notre monde. Restons humbles, courageux et constructifs. Ils faut créer des « passerelles » pour que celui qui à le désir d’entreprendre, ne sois pas retenu par des « frontières » et ceci dans les deux sens. Il faut une législation de droits communs identiques pour tout les peuples, même droits même libertés, seules les législations commerciales devrait changer et s’adapter en fonction des évolutions économiques des zones géographiques.Cessons d’interdire, proposons de vrais solutions équitable pour tous, dans une idée de développement mondiale. La rapidité de la communication nous à tous rapproché, mais il ne suffit pas d’envoyer quelques pièces lorsque l’on est ému, il faut aussi leurs faire une place chez nous. Comment ? A l’heure ou l’inquiétude de l’Europe est comment stopper l’hémorragie de la délocalisation et comment contrôler l’émigration clandestine, qu’en pensent ceux qui dépenses des fortunes pour passer en Europe ?
    « Faites nous de la place, vous, vous êtes riche, chez nous y même pas d’eau potable ! ? »En France on vieilli seul. Au Bangladesh, en Éthiopie ou ailleurs, on meurs de soif.
    L’on pourrait proposer à tout postulant à l’émigration qui le souhaiterais, de vivre et de s’occuper d’une personne âgé , il serait suivit par un centre, des études de projet pour le développement d’affaires pour leur retour seraient mis en place, il pourrait selon les cas rester entre 3 et 5 ans. Rien que la mise en place d’un tel système créerait de nouveaux emplois de spécialistes. De plus la consommation serait relancée.
    Une autre mesure favoriserait l’insertion : étendre les chèque service, autoriser et encourager les petits métiers de services ( porteur, homme de main, femme de ménage, cireur, …)
    Tous ces métiers si présent en Asie et dans d’autre partie du monde que nous n’avons plus ici.
    Pour les postulants à l’émigration, il aurait trois mois pour prouvez grâce à leurs relevé de comptes qu’il sont rentable, pour l’état, les barèmes pouvant être variable, un indice devra être crée. Créer des centres de dispatching d’émigrants le long des frontières les plus sollicitées.

CONCLUSION

Bien entendu mener ces tâches à bien implique que plus personne ne meurt de faim ou de manque de soins, nulle part sur la planète. Il y a un immense challenge actuellement : le continent Africain ! Nous sommes tous parents et nous nous devons entraide. Il faut être bienveillant les uns avec les autres et seule la soif de justice peut conduire l’humanité à faire preuve de plus de sagesse.

Il faut valoriser le travail d’entraide, qui pourrait être aussi une partie de l’insertion des jeunes dans la société. Il ne faut négliger aucune catégorie de la population. Au niveau social, il faut encourager des initiatives innovantes comme au Japon où les pensionnaires d’une maison de retraite reçoivent des enfants…

Le capitalisme libéral c’est la mort de l’homme, c’est le retour en arrière par rapport au progrès social. Pourquoi ? Eh bien parce que ce n’est pas juste, tout simplement.
Il y a des principes fondamentaux à respecter, ton bonheur ne peut pas dépendre du malheur d’un autre. Hors la finance et la spéculation c’est exactement ça ! Certaines entreprises aussi sont gouvernées par l’égoïsme. C’est amorale que des gens s’enrichissent aux dépens des travailleurs de l’entreprise. C’est le travail et la participation sociale qui doit être valorisée, pas le profit.
Pour qu’une civilisation soit pérenne il faut une vraie justice sociale et abattre les privilèges. La motivation derrière les actes reste toujours prioritaire même dans le financement ; les marges de profits des actionnaires doivent être limitées et les salariés qui contribuent au succès d’une entreprise doivent recevoir des parts du capital qu’ils ont contribué à faire grossir.

Les hommes sont les plus mauvais ânes de la terre car si tu leur donnes le bâton ils mangeront leurs brides ! L’homme en effet sait se révolter, mais pour l’organisation il n’est pas très doué. Des hommes extraordinaires ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour construire notre civilisation et pourtant quel que soit le système mis en place les injustices sont toujours là. Pourquoi ? Comment sortir de ce paradoxe ?
Il faut tout mesurer et calculer et maintenir l’équilibre en permanence.  Cela commence au niveau individuel, comme un emploi du temps d’humaniste : 1/3 travail privé, 1/3 travail état, 1/3 activité sociale ou artistique.
Les femmes ne doivent plus rester à la maison, les invalides qui peuvent faire du télétravail seront également employés. Tout le monde doit faire de la formation continue, tout le long de son parcours. Il faut également que la chaîne de solidarité soit plus forte pour qu’il y ait plus de justice, pour cela il faut plus de présence, ne pas laisser les gens seuls, les motiver pour avancer vers leurs objectifs, voir les orienter. Chaque personne doit être coachée tout le long de sa vie. Son intelligence et ses possibilités par rapport au contexte doivent être testées régulièrement, afin d’orienter les individus vers les emplois correspondant a leur talent par rapport à la demande.
Ceux qui ont des ambitions pourront utiliser leurs tiers temps pour commencer leur entreprise puis lorsqu’ils ont réussi cela pourra devenir leur travail privé. Ce tiers temps autrement serait utilisé pour développer les réseaux, la culture, l’entraide…

Le travail d’état serait réparti selon le profil pour remplir un rôle de fonctionnaire dans son périmètre d’une part et de l’autre du temps pour s’informer sur les dossiers des référendums hebdomadaires. Des exceptions seront possibles…

De cette façon il n’y aura plus de chômage du tout. Et il y aura plus de personnes sans ressources.

Le corps a besoin de 8 h max pour se reposer et éliminer les toxines. Nous avons besoin de 4 heures pour cuisiner, se nourrir, se laver. Soit 12 h pour le corps reste 12 h pour satisfaire l’esprit. C’est pourquoi 1/3 de temps dédié à un métier utile pour la communauté permet de sentir utile à la communauté et donc satisfait de sa place et de son lieu de résidence en partie (les autres parties sont le confort du logement et l’accessibilité à des infrastructures sociales. ( hôpitaux, écoles, endroits culturels)

1/3 de temps pour l’économie et 1/3 de temps pour réaliser ses aspirations spirituelles, artistique ou toute passion qu’un individu peut avoir.

Au niveau géographique, c’est mathématique, il faut que les régions économiques soit crées dans un rayon qui soit la distance d’un jour de transport non polluant prends. Soit un rayon entre 3 600 km et 5000 km actuellement.( selon les régions)

4.b Inciter le développement des communautés culturelles des pays accueillants pour pérenniser les identités culturelles et lutter contre une uniformisation du style de vie. (ex : une ville occidentale peut construire une mosquée dans le style architectural en harmonie avec sa ville. Elle n’en perdra pas son identité culturelle pour autant. Car la culture c’est aussi et surtout les gens qui la rendent vivante en participants à des événements local.) Afin de mieux intégrer les émigrants, il ne faut pas faire des immeubles de logements sociaux et donc des ghettos mais que l’État ait la prérogative d’acheter 10% à 15% des logements privés partout.

Carte du Monde : exemple de régionalisation mondiale

regions

La carte ci-dessus est un exemple de délimitation pour l’import export et idéalement administratif aussi. Entre dix et douze régions.

Mais le système boursier n’est pas une bonne solution aux besoins de financement des entreprises. Je ne suis pas spécialiste mais il me semble que l’on pourrait trouver autre chose. C’est plutôt aux banques et aux états que conviendrait ce rôle. Parce que sinon où allons-nous? Dans X années il y aura deux multinationales qui vendront tous et qui appartiendrons peut-être à la même personne. C’est ridicule faut arrêter ça. Si on continue c’est l’État chinois qui rachètera les dettes des autres États… quelle contrepartie alors ?

Le marché mondial doit obéir à trois principes fondamentaux :

  • Pas de produits manufacturés aux dépens du droit des travailleurs
  • Ne pas transporter ce que l’on peut faire dans son périmètre géographique
  • Pas de produits nocifs pour la santé des hommes, des animaux ou de la nature.

Or on en est loin… Car tant qu’il n’y aura pas les mêmes lois du travail partout il y aura des gens exploités et un déséquilibre économique mondial. De même que transporter des marchandises qu’on peut produire soi-même est stupide, injuste et polluant.

Là c’est un point crucial dans la justice qui est nécessaire à une civilisation stable.

Quant aux produits nocifs ils doivent être remplacés progressivement par des produits non toxiques. Il y a beaucoup de travail à faire dans ce domaine et il faudra revoir les normes. Également, cessons de nous voiler la face, il faut créer des drogues ou boissons de loisirs qui seraient consommables dans des lieux dédiés où un infirmier serait présent. Et appliquer la même politique que le Portugal avec les drogues dures et l’addictologie, dépénalisé le consommateur et lui conférer un statut de malade.

D’une manière générale il faut arrêter d’interdire et de punir mais enseigner et guérir. Surtout lorsque l’on pense à faire une loi, pour choisir entre deux partis opposés il faut projeter le résultat du choix sur deux générations, comparer les résultats car une bonne décision dure plus longtemps. Et il est plus important de laisser le plus de choix possible dans le futur pour nos descendants que notre confort actuel ou l’intérêt d’untel…

Notre monde est plein d’interactions et d’interdépendances dont il faut maintenir l’équilibre. Les choses doivent se faire en douceur. Je suis contre les « thérapies de choc » et j’aimerais que les transitions futures que nous avons à faire se fasse avec le moins de souffrances possible.

III Explorer, découvrir et comprendre plus

univers

Carte de l’univers

L’homme est un aventurier, il aime découvrir et adapter l’environnement à ses besoins. Notre but est de visiter l’univers et découvrir les merveilleuses expressions de la vie. Il faut mettre tous nos moyens car c’est dans notre nature de d’explorer toujours plus loin. Mettons nos intelligences et nos richesses pour nous lancer dans l’espace et nous émerveiller devant les incroyables formes de vies qui nous attendent… Mettons tout notre cœur à cette tâche. Transformons notre industrie d’armes en industrie d’exploration spatiale. Interdisons les armes à feux sur la planète. Et redevenons-les « êtres curieux et bienveillants » que nous sommes réellement.