Sept. 1998

Monde étrange et fascinant…
Kadélioscope géant,
Où se mèlent les traditions et les pensées,
De l’Orient et de l’Occident sans perdre son identité.

Des particules chatoyantes
Se bercent et chantent
Des hymmes à la vie vie
Oubliant leurs soucis.

Ils tentent d’éffacer leurs peurs
De ne pouvoir ancrer leurs coeurs
Car demain, il leurs faudra partir
Ici… rien de permanent à bâtir…

Et malgré toutes leurs sueurs
Quand sonnera l’heure,
Il leurs faudra tout abandonner
Sans jamais se retourner.

Cet article a été publié dans Emirats Arabes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s